Montserrat

Une pièce de théâtre d'Emmanuel Roblès proposée par l'association ASCREB

Affiche de l'événement

Juillet 1812. Montserrat, officier espagnol, prend le parti des révolutionnaires vénézuéliens, horrifié par les traitements que font subir ses compatriotes aux indigènes. Alors que les Espagnols comptent aller arrêter Bolivar, le chef des révolutionnaires vénézuéliens, Montserrat le prévient et Bolivar parvient ainsi à s'échapper.

Les Espagnols, sous le commandement du premier lieutenant Izquierdo, conscients du fait que c'est Montserrat qui a prévenu Bolivar de leur arrivée, le font emprisonner. Ils tentent de lui faire dire où se cache Bolivar en capturant six otages innocents, pris au hasard dans la rue. Enfermé avec les six innocents, chacun va tenter de le convaincre d'avouer pour survivre

Montserrat est alors confronté à un dilemme : choisir entre se taire, et ainsi condamner six otages innocents, ou bien parler, et ainsi compromettre la révolution vénézuélienne.

Roblès dit lui-même : « L’auteur aurait pu situer le sujet de sa pièce dans l’Antiquité romaine, l’Espagne de Philippe II, la France de l’Occupation, etc. ». C'est une tragédie qui s'interroge sur la condition humaine, à l'instar du roman de Malraux ou de la pièce Les Justes d'Albert Camus, à travers le dilemme que se pose le héros

Interprétée par 13 comédiens rennais de 19 à 28 ans et mise en scène par deux étudiants au sein de l'ASCREB, cette représentation de Montserrat de deux heures aura nécessité 8 mois de travail. Le plaisir que retirent les comédiens et les metteurs en scène dans cette aventure ne demande qu'à être partagé par un public nombreux.